L’hiver, c’est double nul

P1050593Vous avez senti ? Petit à petit, on y est presque. Les températures négatives, du matin au soir, le froid XXL venu de Sibérie (le truc qui calme bien), la neige, la glace, le vent à vous dézinguer. Tout ça arrive bientôt. Les frimas sont là. Vous n’y couperez pas, moi non plus, ça durera des mois, à devoir se trimballer avec bonnets, écharpes, gants, une double paires de chaussettes (ce qui rend la fermeture de la chaussure quelque peu problématique), des paquets de mouchoir dans les poches, à hésiter entre col roulé et col roulé le matin, à combattre vainement un rhume qui ne s’en va jamais, à monter constamment d’un cran ces saletés de convecteurs électriques qui ne servent qu’à se chauffer eux-mêmes, à dormir avec des chaussettes (et pour certains, des gants), à minuter le temps où vous aérez votre logement le matin (pour éviter que vos appareils électroniques ne décèdent à cause du froid), à boire le soir des boissons chaudes qui ensuite vous obligent à aller faire pipi 15 fois dans la nuit, à regretter de ne plus pouvoir aller boire des apéros en terrasse, bouquiner au soleil ou rêvasser mollement sur un transat, bien tranquille sous un prunier.

Bref, vous l’aurez compris, je n’aime pas beaucoup l’hiver.

Et il me le rend bien.

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’hiver, c’est double nul »

  1. Avec une couverture à manches, des Collégiens (les chaussons, évidemment) et un chat poilu et bien bien chaud sur les genoux (et bien bien lourd (au sens propre et au sens figuré)) ça passe tout seul 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s