Le plus vieux restaurant du monde (et autres curiosités)

P1100908Pour honorer la promesse que j’avais faite à un ami d’aller le visiter à Madrid, j’ai affronté mon angoisse de l’avion et suis allé poser mon sac quelques jours dans la capitale espagnole, in extremis avant l’abdication de Juan Carlos Ier (comme ça, je me souviendrai toujours de la date). Dans cette ville, où on s’entend dire « que la soirée ne fait que P1100906commencer » même à 6 heures du P1100907matin, j’ai pris des photos en nombre, et découvert quelques curiosités intéressantes. Telle la « Casa Sobrino de Botin », établissement fondé en 1725 par un Français, Jean Botin, qui est en activité depuis cette date (avec ses fours d’époque) et considéré de fait comme le plus vieux restaurant du monde. Il en affiche le record du Livre Guinness en façade, ainsi qu’une plaque en cuivre devant sa porte, à l’instar de tous les établissements centenaires madrilènes.

Je n’ai pas eu l’occasion d’y manger, mais j’ai passé par contre 4 ou 5 heures dans un endroit vraiment non touristique et typiquement madrilène, le « De La Riva ». Dans une rue peu fréquentée, c’est un repaire de gens plutôt âgés, qui enchaînent les plats et finissent parfois au cigare (enfin, les messieurs, surtout). Parfois aussi, le patron envoie au beau milieu du « déjeuner » une chanson dédiée au Real Madrid, dont le stade Bernabeu ne se trouve qu’à quelques encablures. Autre curiosité du cru : l’attachement des habitants à des enseignes publicitaires qui « font » l’identité de la ville, telle ce Schweppes sur le fronton d’un hôtel de l’artère « Gran Via », ou ce « Tio Pepe », place Puerta del Sol (où se trouve l’emplacement du kilomètre zéro du pays). Le déplacement de ce dernier du toit d’un immeuble vers un autre a visiblement alimenté les conversations. (Au passage, oui, il y a bien un Bob l’Eponge sur cette image, ne me demandez pas pourquoi).

P1100879P1100885A Madrid, sur la Plaza de Espana, j’ai aussi pu apercevoir l’Edificio Espana, bâtiment pompeux néo-classique. Emblématique de la ville, il fut construit dans les années 50 et figurait à l’époque parmi les plus hauts d’Europe, aujourd’hui totalement vide d’occupants (et ce depuis 2005, même si des travaux sont désormais programmés en vue d’une réouverture). Un lieu fantôme incroyable et inquiétant, comme je les aime.

P1100934Finissons ce  chapitre madrilène (volontairement non exhaustif) avec les images du surprenant « Palacio de Cristal », dans le Parc Retiro, les articles religieux de la boutique « Sobrinos de Perez » (à côté du Musée du jambon), des jambes en l’air, une échoppe de coiffeur/barbier de toute beauté et une vitrine gorgée de chips – un aliment de base à Madrid, semble-t-il. Comme ça, il y en a pour tous les goûts.

P1110003P1100887P1100916P1100904P1100917

Publicités

10 réflexions au sujet de « Le plus vieux restaurant du monde (et autres curiosités) »

  1. La question Guigui est plutôt : comment se fait-il qu’il n’y ait aucune photo de nuit dans ton Madri-reportage? Aurais-tu été très voire trop sage au cours de ton escapade dans la plus haute (et pas seulement en couleurs) capitale d’Europe?

  2. u veux savoir pourquoi il y a un Bob l’éponge (ou d’autres saloperies estampillées Disney) sur les principaux lieux touristiques? Ce sont généralement des sud américains déguisés qui « donnent » des ballons aux gamins… et qui réclament ensuite 5 euros aux parents 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s