Vitrine (pas vraiment) magique

10415571_10152776527821054_4931608964392310598_nOui, je confirme, c’est en effet une vitrine vieillotte et désolée. Aperçue à Malakoff, cette ville au nom si peu « francilien » (parce qu’issue d’un ancien quartier de Vanves, et nommée selon une tour militaire près de Sébastopol). Ce magasin de chaussures jauni était-il fermé définitivement, rattrapé par la crise ? Oui, apparemment (mais je n’en jurerais pas, je vois survivre dans mon quartier des commerces aussi étranges que celui-ci, tel le Nant). En tout cas, ces trois chaussures comme abandonnées là, oubliées 1601077_10152776537791054_5268854986461262687_nde tous, avec leur petite étiquette – il y avait des mules, tristes et dépareillées de l’autre côté de la porte – m’ont à la fois fait sourire et collé un bourdon terrible. Le tragi-comique de cette vitrine malakoffiote (c’est ainsi que l’on dit) m’a fait penser aux clichés de l’excellent photographe anglais Martin Parr, qui sait trouver de la drôlerie et de la poésie dans les objets et les situations les plus banales. N’ayant pas une once de son talent, j’ai quand même pris la photo, comme un tout petit petit petit hommage. On fait ce qu’on peut.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Vitrine (pas vraiment) magique »

  1. C’est la boutique idéale de ceux pour qui le choix est un déchirement. « Je vais prendre les mocassins noirs ou… les noirs, euh, j’hésite. »😱

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s