Grandir, c’est perdre un peu

11264873_10153270234326054_2993263702463145399_nMa nièce de 5 ans (et demi, elle y tient) n’aime pas perdre, comme nombre d’enfants. Au cours de cette troisième partie des « Licornes dans les nuages » (je vous épargne les détails de ce jeu de dés) – et après avoir remporté facilement les deux premières – la voilà qui s’est bloquée totalement à la perspective de perdre. Et le fait que la situation génère en moi un fou rire involontaire a évidemment accentué sa vexation (1). J’ignore pourquoi tant de petits abhorrent à ce point d’être défaits (j’en faisais partie, mauvais perdant de base que j’étais). Je ne me lancerai pas dans de la psychologie de comptoir (2). Par contre, je suis assez content de cette photo, qui résume à elle seule ce moment où l’enfant se ferme, se cache le revers annoncé, pleure pour l’éviter. Cela doit être ça, grandir : comprendre peu à peu que la vie va vous réserver bien souvent des défaites, des vents contraires, des chausse-trappes. Et que bouder ne servira à rien : il faudra bien faire face de toute façon.
____________________

(1) Précisons à toutes fins utiles que je lui ai expliqué que perdre faisait partie de la vie (et expliqué en quoi elle n’avait pas tant perdu que ça, au final). Et après quelques larmes, le petit drame domestique fut clos. Il faut expliquer la défaite, mais il faut savoir aussi arrondir les angles trop pointus de l’existence.
(2) Il y a sans doute des raisons diverses pour expliquer cette peur de la défaite chez les petits : l’école et ses évaluations, la télévision, le fait que tous les jeux ou presque valorisent la victoire plutôt que l’apprentissage. On est très vite conditionné à l’idée de la victoire, de la réussite, j’imagine ?

Publicités

8 réflexions au sujet de « Grandir, c’est perdre un peu »

  1. Gamine je détestais perdre, je trichais admirablement
    Je voulais être prem’s
    Et pourtant… Pas de TV, pas encore des les foyers, pas de pression a l’école
    … Juste un grand frère que je rêvais de dépasser… Et prendre sa place
    #raté
    Je suis toujours une fille et je suis toujours plus petite
    Par contre la bouderie, pas passée par là

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s